Code éthique

La Synergologie© est une discipline innovante qui nécessite un code éthique spécifique

La professionnalisation de la discipline synergologique est un garant de la protection du public. Elle est fondée autour de trois critères : la rigueur, la propriété intellectuelle et le devoir d'éthique.

 

La rigueur de la discipline : le sérieux du discours sur le langage corporel fondé à la fois sur la construction d'outils de recueil des données, un éthogramme notamment, la présentation de l'information visant à en gommer le caractère non vérifiable, et la construction de la connaissance en lien avec d'autres champs de la connaissance, installe la rigueur au cœur du dialogue.

 

Une propriété intellectuelle : les synergologues sont issus d'un cursus de formation à l'issue duquel une certification leur permet d'aborder toute information corporelle, à la fois avec le sérieux, l'ouverture, mais aussi le doute nécessaire à pouvoir l'accueillir avec rigueur.
Le mode de labellisation à l'issue de la formation, du diplôme empêchant juridiquement quiconque ne portant pas le titre de synergologue de se présenter comme tel, permet de distinguer le synergologue, mais également de rendre le synergologue responsable de son discours devant ses pairs, l'association dont il dépend et les structures régissant la synergologie. Cette responsabilisation constitue pour le public un gage de sérieux.

 

Une éthique professionnelle : les synergologues sont soumis à un code d'éthique auxquels ils adhérent au moment de leur certification. Ce code d'éthique reprend les principes enseignés au cours de la formation, qu'il professionnalise. Ce code encadre la pratique, il propose des balises claires d'intervention. Consultable par le public, il est également un gage de crédibilité d'un discours synergologique bien encadré.

 

Intervenir dans une démarche de conseil, d’accompagnement personnel ou de formateur qualifié nécessite un niveau encore plus exigeant de valeurs humaines et professionnelles qui sont pour moi :

Respect

Respect

Respect : comprendre et partager les points de vue doit permettre de mieux expliquer les enjeux, les décisions prises, et les priorités définies. C’est aussi garantir la discrétion, la confidentialité et la non-ingérence.

Intégrité

Integrite 1

Intégrité : exercer sa fonction avec rigueur et conscience professionnelle, faire preuve d’honnêteté dans la relation et agir avec impartialité.

Bienveillance

Bienveillance

Bienveillance : être empathique et développer un état d’esprit humaniste et constructif afin de favoriser l’expression et les échanges, communiquer et agir clairement et de façon transparente.

Commentaires (2)

frantz-bagoe
  • 1. frantz-bagoe (site web) | 08/06/2015
Bonsoir et merci Nancy, j'essaie de trouver des exemples qui sont parlant pour tous...
Nancy Cromp
  • 2. Nancy Cromp | 07/06/2015
j'ai,e bien votre façon d'expliquer les divers éléments.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/02/2015