mathieu gallet

Qu'ont-ils contre Mathieu Gallet ?

La première fois que j’ai vu Mathieu Gallet, c’était à l’émission « C’est à vous », il y a déjà quelques mois. Ma première impression était plutôt bonne puisque j’avais dans la lucarne un homme plutôt jeune, pas mal de sa personne, séduisant même. Il s’exprimait bien et arborait un petit air malicieux qui le rendait sympathique.

Je fus donc surpris d’apprendre que ce nouveau PDG de Radio France était en difficulté aujourd’hui et qu’une motion de défiance a même été votée contre lui.

Mais alors, comment en est-il arrivé là ? Est-ce lié à sa façon de mener le paquebot ou est-ce lié à sa façon d’être, à sa stratégie comportementale de communication (involontaire bien entendu) ?

Brièvement, il est important de rappeler que Mathieu Gallet a 38 ans, qu’il est ambitieux comme beaucoup de « petits gars » qui ont fait de brillantes études supérieures et qu’il semble plutôt de droite. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques, DEA d’analyses économique des décisions publiques, président depuis 2010 de l’INA après être passé au Ministère de la Culture  sous Frédéric Mitterrand en tant que conseiller technique, nommé depuis 2014 Président de Radio France par le CSA.

La réflexion que je me fais, c’est que Mathieu Gallet n’appartient (malheureusement ?) pas au sérail, à la caste des journalistes et cela combiné avec un air « je-me-fous-presqu’ouvertement de vous » a bien du mal à passer auprès du milieu.

Alors j’ai bien observé sa communication non verbale lors d’une interview accordé à France Inter ET filmée : http://www.dailymotion.com/video/x2llc1q_mathieu-gallet-j-ai-confiance-dans-le-soutien-de-notre-actionnaire_news

Ce qui est important de dire, c’est que même si une personne qui participe à une émission de radio se sait filmée, il ne suffit que de quelques secondes pour que la caméra soit totalement oubliée.

Voici donc mes observations à « brûle pourpoint » :

Tout d’abord, je remarque que dans l’ensemble, les mains de Mathieu Gallet sont peu actives, son torse (égo) est peu mobile, il est donc dans le contrôle et plutôt réservé. Cependant, il cligne beaucoup des yeux, ce qui nous indique qu’il est dans l’échange, qu’il trie et analyse les informations qu’il reçoit.

Ce qui est prégnant, c’est qu’il présente la majeure partie du temps son hémi visage droit, il regarde son interlocuteur avec son œil droit confirmant ainsi qu’il souhaite contrôler son discours.

Alors comment ressort son côté malicieux qui peut aisément passer pour du mépris par certains ? Eh bien son sourcil gauche est fréquemment levé, il se met à distance des autres. Il ne faut pas oublier que les autres perçoivent inconsciemment cet item et peuvent mal l’interpréter dans un contexte particulier (comme c’est le cas) !

Ce côté ironique se lit également sur le petit rictus que Mathieu Gallet affiche souvent, voyez le coin extérieur gauche de sa bouche qui remonte… additionnez cela avec le sourcil gauche qui s’élève et la marque du mépris est bien présente.

Exemple à 3 minutes 18 : sourire narquois/mépris avec haussement du sourcil gauche lorsqu’est évoqué Michel Sidoroff de Force Ouvrière qui lui reproche de préparer la privatisation de Radio France et sa vente à la découpe.

Cependant, il ne faut pas passer à côté de ses épaules hypotoniques, Mathieu Gallet est plutôt détendu, l’épaule droite légèrement élevée par rapport à la gauche ce qui traduit une volonté de faire une bonne interview, dans le but de séduire le Ministère qui lui débloquera les fonds ? Egalement, remarquez lors des phases qui précèdent ses réponses que son regard est fréquemment dirigé vers le bas sur sa gauche… preuve qu’il va chercher dans son vécu et que c’est son côté émotionnel qui le guide. Pourtant, ce qui est évoqué est du ressort du professionnel, de la gestion, ce ne sont pas des thèmes personnels… sauf que Mathieu Gallet se sent visé personnellement. Là où une personne avec de l’expérience prendrait les choses avec de la distance, le regard devrait être dirigé vers le haut à gauche (pour le côté cognitif et non émotionnel).

Mathieu Gallet est un émotionnel, voyez comme il appuie son propos de son poing paume tournée vers lui, à 6 minutes 15 lorsqu’il dit que « nous-mêmes devons prendre en charge notre propre transformation ». Il est même plutôt convaincu et il s’identifie aux salariés de Radio France. A 6 minutes 52, Mathieu Gallet fait un « vrai oui » lorsque son vis-à-vis lui demande s’il « attend le soutien de l’Etat », comme il fait un « vrai non » à 7 minutes 58 lorsque son vis-à-vis lui demande s’il ne va pas quitter son poste.

Comme nous venons de le voir, Mathieu Gallet cumule un manque d’expérience avec un air ironique et distant mais dans le fond, il est tout à sa fonction.

Le fond et la forme…

 

Voici maintenant un rapide exercice de réflexion qui vous est destiné : vous êtes au travail, vous avez en face de vous une personne assise dans son fauteuil, le dos très en arrière et la main gauche qui vient sur sa gorge pour gratouiller sa glotte. Comment l’interprétez-vous ?

Pas de photo pour illustrer, c’est exprès afin que vous puissiez imaginer la situation et retourner fouiller dans vos souvenirs.

J’attends votre interprétation avec impatience, soit directement sur le site, soit par mail : frantz.bagoe@gmail.com

J’apporterai la réponse dans 2 semaines.