Oser être Soi !

Dans une démarche d’accompagnement dans le changement, l’objectif annoncé peut être effectivement un désir de changement de vie (personnelle ou professionnelle). Cependant, la demande peut sous-tendre un objectif n°2 (META) qui sera également très intéressant à travailler : l’affirmation de Soi.

 

Un des comportements qui vous différencie des autres, c’est votre capacité à mettre en avant ce que vous pensez, ce que vous souhaitez, ce que vous préférez. Ce choix qui vous appartient de ne pas être d’accord, de ne pas vouloir participer à une activité et de le dire avec respect envers le ou les interlocuteurs.

 

L’affirmation de Soi vous permet de ne plus subir les événements mais d’en être pleinement acteur, qu’ils soient négatifs mais également positifs. Les autres vous verront ainsi comme une personne assurée, qui a confiance en elle et votre comportement non verbal, vos attitudes, vos gestes s’en trouveront naturellement modifiés et conforteront cette nouvelle image forte.

 

L’affirmation de Soi vous permet de faire le tri dans vos connaissances, vos amis, vos collègues. Resteront fidèles ceux qui vous trouveront resplendissant(e) dans ce costume que vous ne portiez que trop rarement, fin prêt(e) à vous assumer.

 

Nous éprouvons tous la nécessité de créer des rituels, des événements qui sont récurrents et qui nous donnent l’impression (à tort ou à raison) que nous partageons les mêmes valeurs, que nous appartenons au même groupe (social, familial, professionnel…). Ces rituels nous stabilisent, nous rassurent lors de phases de changement parce qu’ils fabriquent de nouveaux repères. Mais ces repères peuvent ne pas être si bénéfiques que cela et se montrer contre productifs…

 

Prenons un exemple : vous venez de changer de poste et vous avez pris connaissance avec votre nouvelle équipe depuis quelques jours. Invariablement tous les jours à 10h, certains collègues vous invitent pour les rejoindre à la machine à café. Cette pause devient quotidienne, avec les mêmes personnes, à la même heure à évoquer les mêmes sujets de conversation.

Posez-vous la question de savoir si cela vous apporte réellement quelque chose ? Si tel n’est pas le cas et si vous ne rompez pas avec ce rituel « imposé », alors vous allez finir par vous fondre dans la masse, dans cet ensemble atone et oublier votre personnalité.

 

Prenons un autre exemple assez parlant, celui d’une personne qui vous salue par un diminutif ou par un surnom : « salut maman ! (c’est un collègue...) », « salut la boule ! », « salut papy ! » etc…

Un diminutif est « un procédé de dérivation lexicale qui ajoute à un mot l’idée de petitesse ou de fragilité » (source : Wikipédia). Sous couvert de familiarité amicale, ce rituel peut s’avérer à la longue handicapant et entamer votre propre estime, comme un travail de sape et ouvrir les portes à des relations toxiques…

 

Il est temps de rompre avec ces habitudes et de gagner en assertivité.

Vous n’avez pas à vous sentir obligé(e) de quoi que ce soit dont vous n’avez pas envie.

Le principe est assez simple et il est nécessaire de procéder « à petits pas » : si le rituel vous est bénéfique, alors conservez-le mais pas de façon systématique.

En revanche, si le rituel ne vous apporte rien ou une émotion/ressenti négatif, mettez-y un terme parce que vous valez bien mieux que de perdre votre temps et vous deviendrez un moteur pour les autres (ne soyez pas dupe, vous n’êtes pas la seule personne à ne pas vouloir mais vous serez une des rare à le dire).

 

Pour aller plus loin : http://www.redpsy.com/infopsy/affirmation1.html

 

Confiance en soi

 

synergologie communication non verbale habitude rituel

Ajouter un commentaire