Le Comportementalisme pour les Nuls !

Le comportementalisme (ou encore le behaviorisme) est né à la fin du 19ème siècle, début du 20ème.

Son paradigme originel est que le comportement d’un individu est conditionné par une réponse réflexe à un stimulus, puis il a évolué avec l’introduction de l’interaction avec l’environnement.

L’objectif du comportementalisme est la prédiction et le contrôle du comportement, en faisant abstraction de l’économie psychique de l’individu. C’est donc se doter d’un pouvoir prédictif et d’une possibilité de modifier le comportement, de  l’induire.

Aujourd’hui, dans sa forme évoluée, ce sont les Thérapies Comportementales et Cognitives. A titre personnel, j’ajouterais que l’apport de l’outil de la Synergologie est une option forte pour affiner l’analyse du comportement.

Pour ma part, je situe les débuts du comportementalisme dans l’établissement de Jacques Belhomme, fin 18ème. Un lieu où sont regroupés les aliénés et les criminels, sans distinction et sans objectif thérapeutique. Ils vivent dans des conditions insalubres, ils sont maltraités et enchaînés et surtout, il faut qu’ils restent à la marge de la société. Ce type d’établissements se posait comme régulateurs sociaux.

C’est dans ces lieux que Philippe PINEL, s’appuyant sur l’expérience d’un surveillant – Jean-Baptiste PUSSIN, va intervenir pour développer ce qui sera le précurseur de la psychothérapie. PINEL considère que les aliénés peuvent être compris et soignés, et ça doit commencer par leur ôter leurs chaînes.

Le comportementalisme passe par les travaux d’Edward THORNDIKE (théorie connexionniste), d’Ivan PAVLOV (conditionnement répondant), de John Broadus WATSON (behaviorisme radical) et de Burrhus Frédéric SKINNER (conditionnement opérant).

SKINNER apporte les bases d’un conditionnement opérant, plus complexe que le conditionnement répondant Pavlovien. Il montre que les conditions qui entourent une action ont des conséquences sur celle-ci, et inversement. Les actions du conditionnement répondant sont en fait des réflexes, alors que celles du conditionnement opérant sont des conduites complexes qui interagissent avec leur milieu.

L’occurrence d’une réponse à un stimulus et à ses effets sur l’environnement accroît la probabilité qu’elle se renouvelle. C’est donc un ensemble de conditions et de conséquences qui déterminent le renouvellement du comportement et le renforce en tant que réponse adaptative.

Par exemple, l’agressivité, l’angoisse, la peur, le besoin compulsif d’ «avoir» se développent parce que l’environnement direct les a renforcés en y répondant favorablement. Il les a donc encouragés à se reproduire.

Ce qui est intéressant lorsqu’on ajoute à l’analyse comportementale le facteur « économie psychique », c’est que les mécanismes de défense que sont le refoulement et la sublimation revêtent la fonction de régulation et de transformation des pulsions en des voies plus acceptables socialement.

Ainsi, en agissant sur le comportement d’un individu, son système (en tant qu’environnement direct) et ses mécanismes de défense, le comportementaliste a la possibilité de ramener une personne dans un équilibre psychologique plus efficient.

J’observe aujourd’hui que les neurosciences travaillent à vouloir localiser dans le cerveau sa partie incriminée dans un comportement adapté et  inadapté. Les applications sont nombreuses, comme dans le domaine de la psychiatrie, de l’éducation… Cependant, le public profane pourrait croire que les neurosciences font l’impasse sur tout ce que nous avons vu plus haut et de surcroît, à cause d’une surmédiatisation des travaux réalisés et de leur vulgarisation, cela peut contribuer à diffuser des informations qui peuvent être mal interprétées par le public profane. Les projets développés sont passionnants, néanmoins je pense que l’individu peut en profiter pour se dédouaner de toute responsabilité quant à ses actes… mais ça, c’est un autre débat !

 

Comportementalisme

Liens :

http://cogimage.dsi.cnrs.fr/projets/dyco/index.htm

http://cogimage.dsi.cnrs.fr/projets/nemesis/index.htm

https://www.youtube.com/watch?v=QMJzZB2oQSA

https://www.youtube.com/watch?v=sFiPTGQnE08

https://www.revmed.ch/RMS/2006/RMS-82/31342

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/autisme

http://www.blog-lecerveau.org/blog/2014/05/19/deux-perles-de-vulgarisation-scientifique/

http://www.slate.fr/story/108511/mefiez-vous-neurosciences-education

 

http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Comportementalisme

http://www.synergologie.org/

http://psy-enfant.fr/comportementalisme-behaviorisme-tcc/

 

 

 

 

communication psychologie stratégie de communication

Ajouter un commentaire