Qui est Yanis Varoufakis ?

Voici le lien vers la vidéo : http://info.arte.tv/fr/grece-qui-est-yanis-varoufakis

Mais qui est Yanis Varoufakis ?

YF apparaît comme un personnage politique "à part", avec un comportement individuel dont nous n'avons pas l'habitude de voir. Il est intéressant de savoir s'il s'agit d'un personnage de composition ou s'il est véritablement lui-même dans ce comportement ?

Analyse technique du langage non verbal

40 sec : démarche épaule gauche plus haute que la droite, c’est dans sa statue, on va le revoir tout au long de la séquence vidéo.

1’56 min : sampaku sur l’œil gauche, les interviews liées à l’actualité s’enchaînent avec autant de stress. A gauche plutôt qu’à droite parce qu’il est aujourd’hui dans la lumière et que ce n’est pas un exercice aisé pour lui. Ceci est confirmé par la main gauche qui est souvent caché dans sa poche de pantalon.

L’hémi visage gauche est plus figé que le droit, c’est cohérent avec mes propos précédents.

3’28 min : main gauche dans la poche !

3’35 min : main droite qui relève sa manche de veste gauche avec un rictus sur le coin droit de la bouche qui évoque un mépris mais plus dans le sens : « je me fiche de ce que vous pouvez dire, je ferais ce que je veux… ». Egalement les mains en position de couteaux fermés ascendants qui indiquent un retour sur soi mêlée à une position qu’il veut dominante.

3’52 min : boucle secondaire en V ascendante « je suis l’autorité, celui qui sait » et on observe une certaine tension dans les lèvres.

4’19 min : sourire de circonstance, très satisfait de lui…

4’21 min : petit regard sur sa gauche pour vérifier l’effet obtenu…

4’30 min : les 2 protagonistes se lèvent et Varoufakis remet sa main gauche dans sa poche de pantalon. Ne jamais se dévoiler personnellement, c’est un jeu d’image sociale qu’il joue.

4’34 min : le président de l’eurogroupe parle à Varoufakis, a-t-il des propos positifs ou négatifs ? eh bien négatifs à mon sens, à cause du hochement de tête du président de l’eurogroupe vers la droite.

4’36 min : hochement de tête « miroir » qui traduit un sentiment de vexation, genre « si tu le prends comme ça, tant pis pour toi ».

4’52 min : position du buste sur la chaise en arrière, sur sa droite, agressivité latente, il analyse pour rebondir.

6’14 min : sa main gauche tracte encore une fois la manche droite pour se redonner la consistance d’un responsable dominant.

7’30 min : focus sur la main droite qui tient la tasse : poing fermé avec un léger retrait de la tête quand son vis-à-vis lui dit « je t’explique »…

7’32 min : la main se décrispe…

7’36 min : micro attitude sur le visage, au niveau de la base du nez (N1P1P2) : « j’aimerais comprendre » semble-t-il se dire. Se sent-il dépassé ?

De plus, il ouvre ses yeux main droite ce qui confirme le N1P1P2.

7’53 min : BP8

7’58 min : avant de serrer la main des syndicalistes, main gauche encore et toujours dans la poche.

C’est aussi de la réserve, ne pas se mettre personnellement en avant, juste sa fonction.

13’16 min : après sa réunion avec Michel Sapin, mâchoire crispée qui traduit l’énervement, confirmé par le coin extérieur gauche de la bouche ascendant qui traduit son dépit. La réunion n’a mené à rien.

14’14 min : là j’adore ! Le geste caresse à sa femme dans la cambrure des reins est d’une sensualité… elle reflète la complicité avec son épouse et noter que c’est au nez et à la barbe de leurs vis-à-vis.

17’34 min : interview à la télé allemande. Jambe gauche sur jambe droite pour se protéger car il sent le coup bas arriver… il n’a pas confiance et son coin extérieur droit ascendant de sa bouche vient confirmer tout le mépris qu’il a pour les politiciens allemands, à l’origine des maux grecs.

18’05 min : froncement de sourcils, mépris, la colère arrive.

Fin de l'analyse technique

 

Constat : y a-t-il un décalage entre les émotions/comportements qu'il exprime et ce qu'il est intrinséquement ?

Pour ma part, je pense que Varoufakis est dans un état spectaculaire, il fait le show, à cause de cette réserve qui l’habite (main gauche cachée dans la poche du pantalon). Il n’est pas présent dans la relation, il fait le jeu social et politique nécessaire à sa fonction.

Le moment clé est sans nul doute le moment qui suit l’échange avec le président de l’eurogroupe. Sa réaction est typique de son comportement social.

Comme il est dans la transgression, la rébellion, la franchise, la colère, je pense que sa compulsion est d’éviter toute marque de faiblesse d’où l’importance de ne pas se dévoiler. Ainsi, il évite de montrer tel qu’il est et personne ne peut avoir de prise sur lui.

Contexte

Pour la petite histoire, son père qui était chimiste et professeur d’université fut emprisonné et exilé sur une île pour y être « rééduquer ». C’est lui qui pousse son fils à suivre des études à Essex. Varoufakis évoque d’ailleurs dans la vidéo ce qu’il a ressenti lorsqu’un détenu lui a écrasé un jouet en fer blanc fabriqué exprès pour lui, alors qu’il était venu visiter son père.

Conclusion

Mais qui est Varoufakis ? Toute l’attitude de Varoufakis envers les autres, sa stratégie comportementale tend vers la critique (ce qui n'est pas foncièrement négatif) avec des ccès de rébellion. Sa façon de vouloir adopter une figure qui en impose dans sa gestuelle trahit un fort désir à se montrer sans faille. Il est ainsi un électron libre… (absence de cravate, moto, ne se plie pas au protocole, il travaille dans un bureau qui ne ressemble en rien à celui de ses prédécesseurs…).

A mon sens, Varoufakis est un vigilant, un esprit critique (en position basse), concentré (en position haute) avec des incursions de rébellion qui tient du syntonique, c’est selon le public qu’il a en face de lui. Il peut apparaître comme un électron libre, cependant il a une conscience aigüe du jeu politique et il a à coeur de mener à bien ses convictions, sans vouloir se dévoiler personnellement.
Varoufakis

 

Ce travail fait suite à une réunion interjuges réalisée fin août avec Elodie Mielczareck et Isabelle Fetet.

Chaque synergologue effectue un rapport synergologique (comme celui présenté ici) et une discussion comparative s'ensuit. Une seconde vidéo a été analysée : https://www.youtube.com/watch?v=jizioC-HNdU 

Pour Isabelle, "YF est syntonique. Il a un positionnement de ministre qui se cherche et on peut se demander s'il n'a pas un problème de positionnement vis-à-vis de la hiérarchie, en grande partie à cause de son ASI (inscrit dans sa statue). C'est à dire que son visage est souvent baissé."

Pour Elodie, "on a l'impression qu'il est toujours un peu rude avec ses regards jetés par en-dessous. Il fait pas mal d'efforts pour se mettre à la hauteur de l'autre."

Après revisionnage des vidéos et en ayant à l'esprit qu'un syntonique à du mal à se positionner pour défendre ses idées,  qu'un syntonique a peur d'être démasqué plutôt que d'être reconnu et qu'il est enthousiaste avec l'autre.
Ainsi, je pense que son Axe Sagittal Inférieur dans sa statue est lié à un profond respect de la hiérarchie (qui renvoie à la figure paternelle dont il a une très haute estime), que même s'il est en ASI ses yeux sont plongés dans les yeux de son vis-à-vis (alors qu'on pourrait s'attendre à ce que son regard soit dirigé vers le bas). Qu'il n'hésite pas à verbaliser son désaccord avec la décision de Tsipras et le problème de majorité au parlement. Enfin, il fait des efforts pour se mettre à la hauteur de l'autre, c'est effectivement parce qu'il ne s'y trouve pas. Une posture syntonique renverrait, selon moi, à un désir de plaire, alors que son Axe Latéral Droit / Axe Rotatif Gauche et ALD/Axe Rotatif Droit renvoie à de la perplexité, de la défiance.
 
Sur la vidéo #2, si on se met à sa place, je pense que son ASI/ARG est très largement exagéré par la barrière de la langue. Pour moi, il tente à maximum de bien comprendre les questions du journaliste (même avec la traduction... dans l'oreille) et pousse le geste au max.
 
Ainsi, nous avons en commun que YF a une conscience aigüe du jeu politique et il a à cœur de mener à bien ses convictions.
Cependant nos avis divergent légèrement sur son comportement. Vigilant pour ne jamais se dévoiler tout à fait, c'est une forme de pudeur, de réserve qui associées au désir de reconnaissance tire vers le côté "rebel" - syntonique pour ses problèmes de positionnement face à la hiérarchie.

interview stratégie de communication actualité synergologie communication non verbale

Ajouter un commentaire